Il y a des jours avec et des jours SANS ....

Je ne me souviens pas avoir eu peur, c'était plutôt un étrange sentiment " d'auto-satisfaction "... Je ne suis pas folle, loin de la.  Mais c'était comme si mon corps m'avais préparé à cette annonce depuis le début. Je m'explique :

  • C'était un jour comme les autres, enfin c'est ce que je pensais. J'étais entrain de me préparer afin d'aller travaillé quand une grosseur au niveau du creux de ma clavicule m'interpella. Sans me poser trop de question, les jours défilèrent mais la " masse " toujours présente, commença à m'alerter. Demandant conseil à mes collègues de boulots, qui me certifièrent que ce n'était qu'un vulgaire ganglions. Insatisfaite de leur réponse, je me suis mise à faire des rêves étranges [ Moi portant une perruques, me regardant dans un miroir. C'était bien ma salle de bain, mais la personne que je regardais n'étais pas moi.], c'était comme si mon subconscient essayé de me dire quelques chose, comme si il voulait me prévenir de quelques chose. Mais de quoi ? La vie continua, comme si de rien n'était. Sous les conseils d'une amie [ Ou plutôt sous ses ordres x) ], j'ai commencé a en parler à ma famille, qui me rassurèrent en me disant que ce n'était rien, que j'avais du attraper un virus [ Pour l'anecdote : je n'ai jamais était malade, ni une grippe, ni une angine ni même une  gastro . Par acquis de conscience, j'ai tout de même pris la responsabilité [ Oui à 21 ans il serait temps ] de prendre rendez- vous avec mon médecin traitant [ qui était a nouveau en vacance, mais temps pis ]. Je voulais prouver à tout le monde que je n'étais pas bête, ni même folle, que je ressentais quelques choses d'étranges en moi. 
  • Les échographies défilèrent, la 1ere a été celle des poumons, le médecin tout en me regardant bizarrement, me demanda pourquoi je suis venue [ oui, à la question : est-ce que vous fumez ? la réponse a été NON , du coup il voulait certainement pas perdre son temps ... ] En essayant de ne pas m'énerver, je lui répond que j'ai aussi une échographie de la chaîne ganglionnaire a passer. Et la, je le vois, essayant de me rassurer tout en demandant a sa secrétaire un rendez vous d'urgence pour un scanner. 
  • De quelques centimètres de longueur , la "masse" est passée a 10 cm en quelques jours vive la précision des échographies hein .. ^^Je me souviens encore de la douce voix de cette jeune médecin, me demandant si je suis accompagnée , tout en me parlant de ce que cela pouvait être. Le mot LYMPHOME avait été souligné . Malgré tout cela, ma mère, ma famille, mon petit ami, personne ne croyait a mon ressentit, que ce n'était si il faut qu'une tumeur bénigne [ mon père en avais eu une quand j'étais toute petite , voir jeune nourrissons, au cerveau, une fois enlevée tout allé bien . 
  • Les rêves continuèrent et se précisèrent [ on m'annonçait un cancer, j'étais en pleine chimio-thérapie, mais bizarrement, je n'avais pas peur] Le jour de la biopsie arriva enfin oui 3 semaines pour arriver jusque la !! outre le fait que j'ai faillit à plusieurs reprise tuer la secrétaire qui ne savais même pas que j'avais rendez vous avec le chirurgien... Le médecin, une fois l'acte accomplit [ Pour la seconde anecdote , je suis une personne super sensible, qui craint tout ce qui est piqûre etc ... je peux vous assurez que quand on m'a parlé de biopsie je n'étais pas du tout rassurais ! Pour moi il n'y avait que dans Dr House ou il y avait ces choses la ....alla voir ma  mère qui attendait dans le couloir, il lui parla, tranquillement, gentillement, en annonçant [ a nouveau oui ] la possibilité d'un lymphome. Cependant, une tumeur peut être bénigne [ comme je l'ai annoncé précédemment avec l'histoire de mon père], il suffira de l'enlever [ Mouais ça par contre ça ma bien faite rire car elle était super mal placé, elle était emmêler dans le système veineux , un truc comme ça ]. Mais en sortant de l'hôpital, sans un bruit, ni même un regard nous savions, ma mère et moi que rien n'allait être comme avant.
  • Deux semaines se sont à nouveau écoulées depuis l'intervention. Et un coup de téléphone retentit [ oui j'avais tout de même pris 2 semaines d'arrêts car sans nouvelle je ne pouvait pas avoir la tête à travailler.] Bien sûre ce n'était pas l'hématologue mais mon médecin traitant qui m'annonça la nouvelle : cancer du système lymphatique Maladie Hotchkins Stade II / III] . Je l'entendais au bout du téléphone, essayant de me rassurer, en me disant que tout allaient bien ce passé , qu'il se soigne très bien. Mais tout ce que je me souviens c'est que j'ai regardé ma mère à cette instant, tout en comprenant, je me suis dit : Je te l'avais dis
  • Une biopsie de la moelle osseuse a été nécessaire afin de connaître le stade de la maladie, car le tep-scanne [ Super sympa le mec, il ne nous as même pas dit qu'il y avaient aussi des cellules cancéreuses dans mes voies respiratoires, d'où mon manque de souffle et bien entendue ma fatigue. Mais je peux vous rassurer j'avais les pétoches pour cette examens apparemment douloureux .]n'avais rien confirmé.  Je n'ai jamais connu une douleur aussi atroce que celle ci, surtout quand il prélève un bout de moelle, les secondes n'ont jamais était aussi longue de ma vie . De peur, mais surtout de douleurs, je rprenais tout le gaz hilarant [ Qui a mis un moment avant de faire effets] sans expirer, du coup sous les coups d'aiguilles du médecin je n'arrivais plus à respirer Boulet.com] Stade II confirmé... ]

Pourquoi ce blog ? vous devez vous dires : Elle veut juste se faire plaindre ! Mais pas du tout, les soins, les chimio-thérapies , les rayons, tout est terminés, j'attends de nouveaux examens dans quelques mois pour voir si il n'y a pas de re-chute. C'est " à causes de mes amies " que j'ai décidé de créer ce blog, elle m'ont répété tout au long de la maladie, que j'avais vécu cette étape avec succès, qu'il fallait que je partage mon histoire afin d'aiderd'encourager les jeunes filles [ ou jeunes hommes] qui vivent la même chose que moi.